Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Anciens tramways
  3. Le réseau urbain de l’OTL
  4. Le réseau de ligne en ligne

Ligne 5 (Bellecour – Place de la Pyramide)

Publié le 02-09-2010 à 19h10 (mis à jour le 22-08-2015 à 16h27.)

(officiellement concédée sous l’intitulé : Bellecour – Vaise (Pont d’Écully))

Ligne à voie normale faisant partie du premier réseau de dix lignes de tramway déclaré d’utilité publique et concédé par l’État à la commune de Lyon par décret le 17 mai 1879. La concession a simultanément été rétrocédée à la compagnie de travaux et transports pour une durée de 40 ans à compter de la période d’achèvement des travaux selon les termes du traité signé entre la commune et la compagnie le 9 mars 1879 annexée au décret.

Ouverture le 11 octobre 1880 (Première ligne de tramway lyonnaise) par l’OTL dont la substitution à la compagnie de travaux et transports a été approuvée par délibération du conseil municipal de Lyon le 2 octobre 1879 et entérinée par décret le 18 janvier 1880.

Itinéraire : La ligne débute alors place Bellecour, puis emprunte la rue Bellecour, le pont Tilsitt, parcours les quais de l’Archevêché (aujourd’hui Romain Rolland), de Bondy, Pierre Scize, de Vaise (aujourd’hui d’Arloing), et de Jaÿr avant d’emprunter la rue de la Pyramide (aujourd’hui rue Marietton) pour se terminer sur la place éponyme (aujourd’hui place Valmy).

Longueur : 5,183 km.

Dépôt : Gare d’eau, à Vaise (entre les rues du Centre et du Nord de la Gare) jusqu’à l’électrification.

Évolutions

  • 14 octobre 1880 : prolongement de la place de la Pyramide au pont d’Écully par la rue de la Pyramide (aujourd’hui rue Marietton).
  • 12 novembre 1881 : suite à la mise en service de la ligne 9 qui reprend les voies passant par pont Tilsitt et le quai de l’Archevêché, la ligne 5, au débouché de la rue Bellecour, emprunte désormais les quais des Célestins, Saint-Antoine, Pêcherie, et traverse la Saône par le pont du Change.
  • 21 juillet 1898 : électrification de la ligne. Cette opération sur les lignes 1 à 9 et 11 du réseau à voie normale de l’OTL, ainsi que la construction de quelques nouveaux tronçons de lignes ont été déclarés d’utilité publique et concédés par l’État à la commune de Lyon par décret le 27 novembre 1899. La concession a simultanément été rétrocédée à la société OTL selon les termes d’une convention signée entre la commune et la société le 28 juillet 1899 annexée au décret.
  • 5 décembre 1900 : prolongement de la ligne par mise à voie normale de la branche pont d’Écully – Trois Renards à Tassin-la-Demi-Lune de la ligne 19. Entre Pont d’Écully et Trois Renards la ligne passe par la route nationale n°7 (aujourd’hui avenue Victor Hugo et de la République), en traversant la place de l’Horloge. Le changement d’écartement de ce tronçon a été déclarée d’utilité publique par décret le 26 septembre 1903. La concession a été accordée par le Conseil Général du Rhône à la société OTL selon les termes d’une convention signée entre le Conseil Général et la société les 26 août et 18 décembre 1901 annexée au décret.
  • 14 juillet 1914 : prolongement de certains services au Méridien sur la commune de Charbonnière-les-Bains par le chemin de grande communication n°13 bis (aujourd’hui avenue Maréchal Foch), les chemins vicinaux ordinaires n°4 (aujourd’hui avenue du 8 mai 1945) et 6 (aujourd’hui avenue Honoré Esplette et rue Barthélemy Thimonnier) et la route nationale n°7 (aujourd’hui route de Paris). Ce prolongement a été déclarée d’utilité publique et concédée par l’État au Conseil Général du Rhône pour une durée de 75 ans par décret le 11 juillet 1913. La concession a simultanément été rétrocédée à la société OTL selon les termes d’une convention signée entre le Conseil Général et la société le 30 juin 1913 annexée au décret.
  • 24 janvier 1918 : création du 5 barré partant de la place Bellecour, passant la rue de la République, les rues Lafont (aujourd’hui Joseph Serlin) ou du Bât d’Argent (selon le sens de circulation), La place des Terreaux, les rues d’Algérie et de Constantine (selon le sens) avant de traverser le pont de la Feuillée pour rejoindre l’itinéraire normal vers son terminus aux Trois Renards.
  • 5 décembre 1919 : le 5 barré est prolongé entre Bellecour et le Cours Bayard en passant par la rue Victor Hugo, la place Carnot, les voûtes de Perrache et le cours Charlemagne.
  • 5 octobre 1931 : le 5 barré retrouve son terminus de Bellecour.
  • 3 janvier 1938 : suppression des tramways de la ligne 5 et remplacement par des autobus entre les Trois Renards et le Méridien.
  • 1er avril 1938 : suppression des tramways des lignes 5 et 5 barré entre le Pont d’Écully et les Trois Renards. Remplacement par des autobus entre Bellecour et les Trois Renards circulant en parallèle des tramways sur le tronçon entre Bellecour et le Pont d’Écully.
  • 13 septembre 1938 : suppression du tramway sur les derniers tronçons des lignes 5 et 5 barré entre Bellecour et le Pont d’Écully. Remplacement par des autobus uniquement sur l’itinéraire de la 5.